Couverture : La Directrice Exécutive d'ONU Femmes au Sénégal

Date : jeudi 26 juillet 2018

La Directrice Exécutive d'ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka, a entamé sa première visite officielle au Sénégal le 23 juillet. Lors de ses entretiens avec le Président de la République du Sénégal S.E M. Macky Sall, les représentants clés du gouvernement, les partenaires de la société civile et les acteurs du développement international, la Directrice Exécutive a insisté sur l'accélération de l'accès des femmes aux ressources, aux compétences, au secteur formel et aussi au droit à une participation égale à la prise de décision.

 

Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice Exécutive d'ONU Femmes, et S.E.M.Macky Sall, Président de la République du Sénégal. Photo : ONU Femmes/Alpha Ba

"Les Objectifs de Développement Durable constituent des éléments de base pour s’assurer que les initiatives économiques portées par les femmes réussissent, s'accélèrent et progressent", a-t-elle déclaré lors de sa rencontre avec le Président, ajoutant que "l'inégalité entre les sexes est un problème mondial et on doit tenir les hommes et les femmes responsables dans l’élimination des lois discriminatoires à l'égard des femmes."

La Directrice Exécutive a également rencontré de jeunes femmes entrepreneurs sénégalaises qui proposent des solutions innovantes pour les femmes dans divers secteurs, y compris l'agriculture, la finance et la technologie.

Directrice Exécutive d'ONU Femmes avec les jeunes femmes entrepreneurs au Sénégal. Photo : ONU Femmes/Alpha Ba

Awa Caba est une jeune femme entrepreneure sénégalaise et ingénieur en informatique. Sa startup, Sooretul, qui signifie « ce n'est pas si loin », relie les agricultrices aux consommateurs qui vivent dans les zones urbaines.

"En tant que femme dans le domaine de l'agriculture et des TIC (technologies de l'information et de la communication), je dois travailler très dur dans mon entreprise. C'est une petite entreprise mais elle a engagé plus de 250 femmes à travers des associations et des coopératives de femmes pour vendre leurs produits », nous a confié Awa Caba. Alors que l'entreprise n'a pas commencé à générer des profits, Awa Caba a noté l'impact positif qu'elle a sur les agricultrices qui apprennent de nouvelles compétences, notamment comment emballer et marquer leurs produits, et comment utiliser les réseaux sociaux pour les commercialiser.

Jaha Dukureh, Ambassadrice de bonne volonté d'ONU Femmes pour l'Afrique, qui a accompagné la Directrice Exécutive lors de son voyage, a déclaré : « Quand une femme est économiquement autonome, on ne peut pas l'arrêter.” 

Pape Amadou Sarr, délégué général pour les femmes et l'entrepreneuriat des jeunes (à droite), reçoit la broche HeForShe de la Directrice Exécutive d'ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka (à gauche). Au cours d'une réunion avec la directrice exécutive, M. Sarr a annoncé son intention de financer et de soutenir les entreprises dirigées par les femmes et les jeunes entrepreneures. Photo : ONU Femmes/Alpha Ba

Lors de sa rencontre avec le personnel d'ONU Femmes au Sénégal et le Groupe des jeunes professionnel d'ONU Femmes, Mme Mlambo-Ngcuka a encouragé les membres du personnel à créer des opportunités pour les jeunes et à les maintenir au centre des efforts de développement. "Nous avons adopté les ODD, qui sont un ensemble ambitieux de buts déterminés à changer le monde pour le mieux. Tout le monde doit agir pour créer un changement durable et dramatique pour la prochaine génération. L'investissement dans les femmes a un taux de rendement élevé pour l'humanité ", a-t-elle déclaré.

De gauche à droite : Oulimata Sarr, Directrice régionale adjointe d'ONU Femmes en Afrique de l'Ouest et du Centre, Diana Ofwona, Directrice Régionale du bureau d'ONU Femmes pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre, et Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d'ONU Femmes ont rencontrés le staff d’ONU Femmes au Sénégal pour discuter des priorités organisationnelles et des stratégies pour atteindre les objectifs d'égalité des sexes des objectifs de développement durable dans le pays. Photo : ONU Femmes/Alpha Ba

Plus tard dans la journée, la Directrice Exécutive a rencontré le Coordonnateur résident par intérim des Nations Unies, Mme Laylee Moshiri, et les responsables des autres agences des Nations Unies au Sénégal. La rencontre a été l’occasion de souligner la nécessité de s'attaquer aux normes, attitudes et pratiques sociales sous-jacentes mise en place pour faire avancer l'égalité des sexes.

La Directrice exécutive d'ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka, la Coordonnatrice résidente des Nations Unies par interim, Laylee Moshiri et l'équipe pays des Nations Unies ont discuté des programmes conjoints au Sénégal. Photo : ONU Femmes/Mariam Kouyate

Le 24 juillet, la Directrice Exécutive, accompagné de de Salimata Diop Dieng, Ministre de la Femme, de la Famille et du Genre, ont visité le Réseau des Femmes Agricultrices du Nord (REFAN) et le commerce du riz, appuyé par le programme phare d'ONU Femmes sur l'autonomisation économique des femmes grâce à l'agriculture résiliente au climat (AgriFeD).

L'agriculture est le principal moteur de la croissance économique au Sénégal et, selon la Direction de l'analyse, de la prévision et des statistiques agricoles, les agricultrices représentent 70% de la population active et produisent plus de 80% de l’alimentation nationale. Pourtant, ils n'ont pas accès à la terre, aux compétences, aux ressources financières et aux marchés. Le Sénégal est également l'un des plus gros consommateurs et importateurs de riz en Afrique de l'Ouest. Le gouvernement a récemment investi dans les efforts visant à renforcer la sécurité alimentaire et la production de riz.

"Notre objectif est de lutter contre la pauvreté par l'autonomisation des femmes dans le secteur agricole et de faire entendre notre plaidoyer en faveur de la promotion des femmes dans les zones rurales", a déclaré Korka Diaw, présidente du réseau des agricultrices.

Sokhna Mbodj, membre de REFAN, a remercié ONU Femmes pour son soutien financier et stratégique et a déclaré : "Nous avons beaucoup bénéficié de la formation pour le renforcement des capacités. En tant que femmes de REFAN, nous sommes déterminés à combattre la faim au Sénégal et en Afrique. "

 

La Directrice exécutive, Phumzile Mlambo-Ngcuka et les membres de REFAN se renseignent sur la transformation du riz dans une unité de transformation du riz à Richard-Toll, une petite ville du nord du Sénégal. Photo : ONU Femmes/Alpha Ba

 "Aujourd’hui, je veux vous célébrer et vous remercier d'avoir montré à l'ONU jusqu'où nous pouvons aller si nous investissons dans les femmes, ONU Femmes s'engage à soutenir l'autonomisation économique des femmes au Sénégal", a déclaré la Directrice Exécutive, Phumzile Mlambo-Ngcuka.

Le projet AgriFeD vise à autonomiser au moins 30 000 agricultrices au Sénégal d'ici 2021. Depuis le début du projet en 2017, plus de 10 000 femmes du réseau ont bénéficié de la création de points de vente locaux pour la distribution de riz à Dakar et augmenté leurs ventes.