ONU Femmes crée des relations de Business entre Agricultrices et Gros Acheteurs Potentiels

Date : mercredi 29 août 2018

Anthio Mounkoro est productrice d’oignon depuis une douzaine d’années. Elle est la présidente d’une coopérative de 134 femmes à Bokossoni, un village environs 400 kms de Bamako, la capitale au Mali. Sa coopérative cultive plus de cinq tonnes des différents produits par an – tel que le piment, le gombo, les oignions et la pomme de terre.

« Nous produisons beaucoup, mais notre plus grande difficulté c’est la vente de nos produits en grandes quantités. Parfois, une grande partie de notre production pourrie », déplore Anthio.

Afin d’éviter désormais cette perte de récolte et d’augmenter les revenues, 28 coopératives dont celle d’Anthio ont bénéficié d’une formation sur la gestion d’entreprise. Pendant 4 jours, elles ont appris des méthodes de gestion d’entreprise notamment la gestion des commandes et des livraisons. En plus, elles ont été mises en relation avec les grandes entreprises de transformation agro-alimentaires.

 
agri in mali
Athi Mounkoro, Présidente de la Coopérative des femmes de Bokossoni Photo: ONU Femmes

Pour Anthio, cette connexion avec les grandes entreprises leur permettra à long terme de palier leur problème de vente en grandes quantités. « Nous allons pouvoir augmenter nos revenus et subvenir aux besoins de nos familles, notamment payer l’école pour les enfants ainsi que leurs habillements », se réjouit-elle.  Conforment aux besoins des structures rencontrées, les coopératives représentées à cette rencontre ont saisi l’opportunité pour négocier des précommandes de plusieurs centaines de tonnes.

Suivant la nouvelle politique de développement axée sur la résilience des femmes face au changement climatique, le programme AgriFeD a initié cette activité pour inverser la méthode peu favorable préalablement utilisée par les femmes. « Nous produisions sans objectif fixé. Avant, nous pouvions vendre jusqu’à 50 kilogrammes par femmes, mais nous vendions séparément. Avec ce programme d’ONU Femmes, nous allons augmenter considérablement nos ventes et perdre moins de denrées », confie Anthio.

La nouvelle méthode préconisée est désormais de satisfaire des commandes préétablies et non de produire et ensuite chercher à vendre.

agri in mali
CaLes femmes en Négociation avec une entreprise de la place Photo: ONU Femmes
 
C’est une opportunité qui donne l’assurance aux femmes de vendre la totalité de leur production en une année. Précédemment, ces coopératives de femmes avaient bénéficié de techniques de production pendant les saisons fraiches et chaude au Mali. Avec des moyens adéquats mis à leur disposition, ces techniques permettront aux femmes de répondre aux besoins des entreprises pendant toutes les périodes de l’année.

Le programme Agrifed d’ONU Femmes œuvre dans le domaine de l’appui des femmes à l’accès à la terre, aux innovations technologiques et à l’information, ainsi qu’aux financements et l’accès aux marchés.