7 résultats trouvés
1 - 7 de 7 résultats

ONU Femmes soutient la riposte COVID-19 au Sénégal

mercredi 9 septembre 2020

Depuis le début de la pandémie du coronavirus en mars 2020, le Programme Sénégal d'ONU Femmes, en collaboration avec ses partenaires, a entrepris diverses actions de riposte pour atténuer les impacts négatifs du coronavirus sur les populations, principalement les femmes qui sont plus vulnérables. Ce rapport retrace les activités phares menées.

RIPOSTE COVID-19 AU SÉNÉGAL : FORMATION VIRTUELLE EN TECHNIQUES DE FABRICATION DE SAVONS ANTISEPTIQUES ET DE GEL HYDROALCOOLIQUE

jeudi 13 août 2020

En réponse à la pandémie du coronavirus, le bureau ONU Femmes WCARO a initié un programme de renforcement de capacités à l’endroit des organisations de femmes. L’objectif de la formation était de renforcer les capacités des organisations de femmes en techniques de fabrication de savon antimicrobien et gel antiseptique afin d’en faire des activités génératrices de revenus dans le contexte de la COVID-19. Au Sénégal, 8 sessions intéractives ont été organisées et ce rapport en présente les éléments clés.

Prévention et gestion de la COVID-19 en Afrique de l'Ouest et du Centre avec une perspective genre

mardi 14 juillet 2020

La pandémie du coronavirus (également connue sous le nom de COVID-19) s’est maintenant propagée tous les 25 pays d’Afrique Occidentale et Centrale (AOC). Cette évolution rapide de la COVID-19 en Afrique est profondément inquiétante. Le coronavirus est une menace pour le monde et pour tous les pays de notre région, dont beaucoup viennent de se remettre de la pandémie d’Ébola (comme la République démocratique du Congo, la Sierra Leone et le Libéria). La région était déjà fragilisée par les conflits, l’extrémisme violent et une situation humanitaire très alarmante. La pandémie risque d’être plus grave dans les camps de réfugiés et les camps de déplacés internes dans les zones de conflit ou de post-conflit.

La prise en compte du genre dans le cadre de la réponse à la pandémie du COVID-19 en Afrique de l’ouest et du centre.

jeudi 23 avril 2020

Le groupe thématique Genre régional souhaite contribuer aux efforts en cours pour faire face à la pandémie actuelle en partageant la présente note aux Coordonnateurs résidents de la région dans le but d’encourager et proposer des outils pour une meilleure prise en compte de la question genre dans la réponse au COVID-19. À ce titre, elle aborde les principaux risques liés au genre en relation avec la pandémie et fait un certain nombre de recommandations pour y répondre.

ÉVALUATIONS RAPIDES DES IMPACTS GENRE DU COVID-19. Une note d'orientation pour intégrer le genre dans les évaluations de l'impact socio-économique du COVID-19.

jeudi 23 avril 2020

Cette note aidera les bureaux Pays d'ONU Femmes en Afrique de l'Ouest et du Centre, les gouvernements et les partenaires au développement à identifier les principaux impacts de la crise sur les femmes et les filles à prendre en compte lors des évaluations de l'impact socio-économique de COVID-19, afin d'élaborer des actions politiques et programmatiques pour atténuer ces impacts et jeter les bases d'un effort de redressement qui prenne en compte les besoins des femmes et des filles.

8 INTERVENTIONS CLÉS POUR PRÉVENIR ET RÉPONDRE À LA VIOLENCE À L'ÉGARD DES FEMMES ET DES FILLES DANS LE CONTEXTE DE COVID-19

jeudi 23 avril 2020

Cette note met en évidence 8 intervention clés à envisager en Afrique de l'Ouest et du Centre par tous les secteurs de la société, des gouvernements aux organisations internationales et aux organisations de la société civile afin de prévenir et de répondre à la violence contre les femmes et les filles, au début, pendant et après la crise de santé publique. Il examine également l'impact économique de la pandémie et ses implications pour la violence à l'égard des femmes et des filles à long terme.

Dossier de plaidoyer : Trois mesures de protection sociale d’urgence pour soutenir les femmes de l’économie informelle dans la crise COVID-19

jeudi 9 avril 2020

Alors que COVID-19 se répand en Afrique, les travailleurs informels ont du mal à se conformer aux mesures d’éloignement ou de confinement social car ils doivent travailler pour subvenir à leurs besoins fondamentaux. Voici trois choses que les bureaux pays d’ONU Femmes peuvent préconiser pour que les femmes travaillant dans l’économie informelle ne passent pas à travers les mailles du filet de la crise actuelle.

1 - 7 de 7 résultats