Investir dans la capacité productive des femmes et des jeunes pour juguler les effets négatifs de la migration

Date : mercredi 18 septembre 2019

Grâce à un financement de 1,500,000 € du gouvernement italien,  ONU Femmes, appuie le Gouvernement du Niger dans la promotion des capacités productives des femmes et jeunes de la région de Zinder contre les effets négatifs de la migration. 

Monsieur Issa MOUSSA, Gouverneur de la région de Zinder en présence des autorités des services techniques de l’Etat, de S.E monsieur Marco Prencipe, abassadeur de la République d’Italie au Niger et Monsieur Adama Moussa Représentant d’ONU FEMMES au Niger
Monsieur Issa MOUSSA, Gouverneur de la région de Zinder en présence des autorités des services techniques de l’Etat, de S.E monsieur Marco Prencipe, abassadeur de la République d’Italie au Niger et Monsieur Adama Moussa Représentant d’ONU FEMMES au Niger. Photo credit UN WOMEN Niger

Le lancement de projet a été effectué ce mercredi 18 septembre 2019 à Zinder par Monsieur Issa MOUSSA, Gouverneur de la région de Zinder en présence des autorités des services techniques de l’Etat, de S.E monsieur Marco Prencipe, abassadeur de la République d’Italie au Niger et Monsieur Adama Moussa Représentant de ONU FEMMES en charge du programme du Niger.

Selon Monsieur le Gouverneur, « cette initiative de ONU Femmes permet aux femmes et jeunes d’avoir assez confiance en eux mêmes pour ne pas envisager la migration ».

Monsieur Issa MOUSSA, Gouverneur de la région de Zinder
Monsieur Issa MOUSSA, Gouverneur de la région de Zinder. Photo credit UN WOMEN Niger

La région de Zinder est connue pour les conditions de vie particulièrement difficiles auxquelles sont confrontées les populations, notamment le problème récurrent de la diminution des terres arables, des terres lessivées, la mauvaise répartition des précipitations.

Ce projet intitulé « projet de réduction des effets négatifs de la migration des femmes et des jeunes hommes en investissant dans leurs capacités productives dans la région de Zinder » compte investir dans les capacités productives des 1500 femmes et jeunes hommes, issus des cinq communes que sont ; Matameye, Kourni, Daouché, Ichiwara et Dan Barto et vingt villages.

Il a pour objectif principal de contribuer aux efforts des autorités et de ses partenaires dans la lutte contre la migration des femmes et des jeunes hommes du département de Kantché; et de renforcer les capacités économiques des femmes et des jeunes hommes du département de Kantché à travers l’agriculture, le plaidoyer et la sensibilisation sur les effets négatifs de la migration.

Il est observé au Niger qu’il existe une forte corrélation entre le changement climatique et la migration des personnes. Les périodes de sécheresse sont les principaux facteurs qui expliquent la migration des personnes à l’intérieur et à l’extérieur de leur pays d’origine.  Les femmes et les jeunes hommes des zones rurales, en particulier ceux des zones fortement exposées aux catastrophes naturelles, ont besoin d’un meilleur accès aux intrants adaptés à leur environnement pour accroitre leur résilience au changement climatique et ainsi avoir assez de production pour ne pas envisager la migration.

Monsieur Issa MOUSSA, Gouverneur de la région de Zinder
Monsieur Issa MOUSSA, Gouverneur de la région de Zinder. Photo credit UN WOMEN Niger

Selon Monsieur Adama Moussa, Représentant d’ONU FEMMES au Niger ; « ONU FEMMES entend accroitre principalement l’accès des femmes et des jeunes hommes des zones rurales aux intrants adaptés à leur production agricole et leur accès aux marchés et aux sources d’énergie renouvelable ». Toutes ces activités agricoles seront soutenues par un solide programme de formation axé sur les aléas de la migration.