Journée internationale de la fille

La journée internationale de la jeune fille : Le lycée sacrée cœur de la Gombe abrite la célébration

Date : vendredi 11 octobre 2019

Photo des éleves du Lycée Sacré Cœur de la Gombe à Kinshasa.
Photo des éleves du Lycée Sacré Cœur de la Gombe à Kinshasa. Photo: Carlos Ngeleka/ONU Femmes RDC

Ce vendredi 11 octobre 2019, le ministère national du genre, enfant et famille en collaboration avec l’entité des nations unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes ONU femmes et le fond des nations unies pour la population UNFPA en sigle a organisé la célébration de la journée internationale de la jeune fille au lycée sacré cœur de la Gombe. 

Alors que le thème international de la célébration de la journée internationale de la jeune fille consacre «  LES FILLES  comme une force libre et inarrêtable, pour cette Edition, le thème national s’est inscrit comme suit : L’éducation de la jeune fille, gage du développement de la RDC.

Cette journée spéciale consacrée à la jeune fille et son thème prestigieux a retenu l’attention de plusieurs autorités du Pays, dont les membres du gouvernement, les FARDC, la Police. La société civile, les corps diplomatiques, les élèves ainsi que le corps professoral ont aussi  répondu hâtivement à cette activité conjointe.  Mention spéciale  a été faite à ONU Femmes et à UNFPA pour leurs accompagnements auprès du ministère du genre pour la tenue de ces assisses.

Mme Awa Ndiaye Seck, représentante résidente d'ONU Femmes lors de son allocution.
Mme Awa Ndiaye Seck, représentante résidente d'ONU Femmes lors de son allocution. Photo: Carlos Ngeleka/ONU Femmes RDC

Madame Awa Ndiaye Seck, Représentante Résidente de ONU Femmes en RDC  a dans son Mot rappelé qu’ONU Femmes prend en compte la jeunesse dans l’atteinte des ODD, à l’horizon 2030. Pour aboutir à la transformation de notre société mondiale afin d’être capable de fournir des réponses à tous les âges et aux différentes générations, le dialogue intergénérationnel constitue un espace d’échange interactif par excellence à travers lequel un panel de sommités intellectuelles, techniques et de haut niveau de responsabilité discuteraient avec les jeunes filles. ONU femmes à travers ce panel, espère identifier les recommandations qu’elle fera siennes afin que les intérêts stratégique de la jeune fille soient prise en compte.

La Ministre d’Etat, Ministre du Genre, Enfant et Famille, Son Excellence Beatrice Lomeya a rappelé dans son mot que cette journée est une occasion pour nous de plaider davantage sur les investissements à réaliser afin de permettre aux filles de notre pays de développer leur potentiel et de devenir de puissants agents de changements au sein de leurs communautés. Elle a invité chaque parent à envoyer sa fille à l’école pour faire d’elle une véritable actrice du développement. Aux filles, beaucoup de détermination aux études parce que leur avenir et celui de la nation en dépendent.