Un impact important pour une organisation locale de femmes dans l'est de la République démocratique du Congo

Date : mercredi 13 janvier 2021

Actions pour la Réinsertion Sociale de la Femme (ARSF) est une organisation, basée au Sud Kivu, qui se concentre sur le développement communautaire et la participation des femmes à la prise de décision. Son projet, intitulé " Relèvement socio-économique des femmes du groupement de Mushinga pour consolider la paix dans le Territoire de Walungu (province du Sud Kivu)" est financé par le Fonds des femmes pour la paix et l’humanitaire (WPHF). Il bénéficie du soutien technique de ONU Femmes. Ce projet vise à renforcer le leadership féminin local et la consolidation de la paix en améliorant la connaissance des droits de l'homme au sein des communautés et en renforçant l'autonomisation économique des femmes dans un environnement en situation de post-conflit.

ARSF

Séance de réflexion en petit groupe lors de la formation sur le leadership féminin organisée par ARSF à Mushinga. Crédit photo ARSF

Le projet, qui a été lancé en août 2020, veut atteindre ses objectifs en organisant une série d'ateliers et de formations dans 9 localités différentes à Mushinga. Chaque atelier cible entre 120 et 140 femmes, et fournit les compétences nécessaires pour assumer des rôles de leadership dans la résolution des conflits communautaires et la défense de l'égalité des sexes. L'organisation a également mené des activités de sensibilisation par la production d'un bulletin d'information trimestriel comprenant des exemples de réussite des projets, ainsi que des émissions de radio sur des sujets thématiques liés à leurs activités.

Le projet ne se limite toutefois pas à apporter des changements par le biais de publications et de formations. En effet, l'une des composantes les plus importantes du projet est la mise en place d'un soutien psychosocial et d’aide à la réinsertion socio-économique pour les femmes qui ont subi diverses formes de traumatismes, souvent liés aux conflits multiformes qui se poursuivent au Sud Kivu. Au cours du premier trimestre du projet, l'ARSF a créé un refuge pour femmes à Madaka, qui est ouvert tous les jours de 9h30 à 16h00 et qui fournit des conseils psychosociaux sur place aux femmes du groupement de Mushinga. L'organisation a également distribué une variété de semences à 120 femmes, leur permettant de participer à des activités génératrices de revenus en cultivant des oignons, du maïs, des haricots, des citrouilles et des choux. Communauté minière, Mushinga attire des migrants de toute la région du Sud Kivu à la recherche de travail, ce qui a créé un stress pour les communautés locales, exacerbé par la faiblesse de la gouvernance locale et les pratiques d'exploitation signalées par les compagnies minières.

ONU Femmes RDC félicite ARSF pour ses réalisations et continue à offrir son soutien technique pour la réussite du projet tout au long de sa mise en œuvre.

ONU Femmes RDC travaille avec les organisations financées en leur fournissant un soutien technique, en renforçant leurs compétences, en donnant des conseils sur la communication et la visibilité de leurs activités, ainsi sur le rapportage et les évaluations. Elle fait également office de secrétariat du comité directeur national du Fonds, évalue les propositions de projets et effectue des missions sur le terrain sur les sites des projets. Le Comité directeur du WPHF rassemble des représentants du gouvernement, de la société civile et des donateurs, ainsi que d'autres agences des Nations Unies.

Le WPHF est un mécanisme de financement souple et rapide qui soutient des actions concrètes visant à renforcer la capacité des femmes à agir localement pour prévenir les conflits, répondre aux crises et aux situations d'urgence et saisir les opportunités de consolidation de la paix. Il apporte un soutien financier à la société civile et aux organisations de base engagées dans la promotion des droits des femmes en République démocratique du Congo depuis 2019.

Plus d’informations :
  • Adriana Borra adriana.borra@unwomen.org; Spécialiste en Communication ONU Femmes RDC