News
Articles
11 résultats trouvés
1 - 11 de 11 résultats

La RDC fait un pas en avant vers la tolérance zéro contre les violences basées sur le genre

mardi 1 septembre 2020

Les femmes et les filles de République démocratique du Congo sont toujours les premières victimes des conflits et des pratiques socioculturelles qui les relèguent au second plan. En 2018, plus de 35 000 cas de violences sexuelles ont encore été enregistrés, dont la majorité à l’Est du pays. Durant l’épidémie de la COVID-19, le nombre de cas de violences a augmenté de 99% dans la province du Nord Kivu. Pour répondre à ce fléau, la Vice-Ministre du Plan et la Ministre d’État du Genre, Famille et Enfant ont lancé la Stratégie nationale de lutte contre les violences basées sur le genre révisée (SNVGB) ce jeudi 27 août 2020 à Kinshasa.

Dans les propos de Mariam Bakayoko Camara : « Notre secteur d’activité est fortement affecté par la pandémie de la COVID-19, car nous observons une flambée des prix du matériel de construction. »

mardi 18 août 2020

Diplômée en transport logistique, Mariam Bakayoko Camara est entrepreneure en bâtiment. Directrice de l’entreprise FEREBA CONSTRUCTION depuis 2016, elle a une quarantaine d’infrastructures à son actif dont les travaux d’aménagement et d’équipement du Centre des Femmes entrepreneures de Côte d’Ivoire dans le cadre d’un projet soutenu par ONU Femmes. La pandémie de la COVID-19 a affecté son entreprise qui embauche en moyenne une vingtaine d’ouvriers par chantier. ONU Femmes facilite les échanges entre les femmes entrepreneures et les ministères en charge de la promotion des PME et de l’Autonomisation des Femmes afin de soutenir et d’encourager les initiatives de femmes en réponse au coronavirus.

Cérémonie de remise de kits hygiéniques par ONU Femmes Niger pour la population du département de Kantché et communes d’intervention du Projet-Zinder-WEE-Migration.

mardi 28 juillet 2020

Dans le cadre du plan de riposte à la COVID-19 de ONU Femmes Niger, le Projet « Réduction des effets négatifs de la migration des femmes et des jeunes hommes en investissant dans leurs capacités productives dans le département de Kantché, région de Zinder » financé par le Gouvernement Italien, a procédé à la remise de kits hygiéniques le vendredi, 12 juin 2020. Cette remise a été effectuée par l’ONG Garkoua, partenaire de ONU Femmes Niger pour ce projet. Cette action vient en appui aux actions du gouvernement du Niger et ses partenaires.

L'action financière positive pour les femmes en Afrique, la note d'orientation de ImpactHER et de ONU Femmes exposent les désavantages des femmes entrepreneurs dans l'ère post COVID-19

lundi 20 juillet 2020

Les entreprises dirigées par des femmes sont plus vulnérables à la fermeture que celles dirigées par des hommes à l’ère du nouveau coronavirus, en raison de l’accès limité des femmes au financement, des changements dans le comportement des consommateurs et de l’augmentation des responsabilités familiales des femmes en raison des verrouillages prolongés. Partout sur le continent, la pandémie de coronavirus fait des ravages économiques et frappe le plus durement les femmes, les petites et moyennes entreprises (PME) dirigées par des femmes étant plus à risque de fermeture, car elles ont tendance à être plus petites et, en moyenne, à réaliser des bénéfices inférieurs. marge, industries de services.

ONU Femmes Niger distribue des kits sanitaires pour appuyer la mise en oeuvre des mesures d'hygiènes face à la COVID-19.

vendredi 17 juillet 2020

ONU Femmes Niger a remis un don de kits sanitaires d’une valeur de 65.000.000 de FCFA (105.000 $) au Ministère de la Promotion de la Femme et de l’Enfant. Le don comprend 15.500 masques, 1.039 sceaux-robinets et de deux 2.039 cartons de savons. Destiné à 15.500 femmes des régions de Diffa, Dosso, Maradi, Niamey, Tillabéry et Zinder, ce matériel soulagera les autorités locales dans la mise en application des gestes barrières....

L'impact du COVID-19 sur les femmes: Nicole GAKOU, entrepreneur sénégalaise

vendredi 19 juin 2020

Nicole Gakou est ingénieur en systèmes d'information et chef d'entreprise. Elle est également présidente de l'Union des femmes entrepreneurs du Sénégal (UFCE). Dans cette interview avec ONU Femmes, elle met en lumière les impacts du COVID-19 sur les entreprises dirigées par des femmes. L'UFCE regroupe 500 femmes réparties dans les régions de Dakar, St Louis, Ziguinchor et Thiès qui sont actives dans tous les secteurs d'activité. Aujourd'hui, 46% de ces femmes sont dans la transformation agro-alimentaire (agriculture, élevage et pisciculture), 36% dans les services, et moins de 1% travaillent dans les laboratoires de l'industrie cosmétique. Plus de 90% des membres de l'UFCE sont dans le secteur formel et le reste des membres est accompagné pour y parvenir.

Le Genre doit être prise en compte dans la réponse face au COVID–19!

lundi 4 mai 2020

COVID-19 affecte tout le monde, en particulier les femmes. Les gouvernements africains ont restreint la mobilité et imposent une distanciation sociale. Ces mesures, associées à une bonne hygiène, sont essentielles destinés à contenir et empêcher la propagation du virus. Mais ces mesures ne sont pas n’affectent pas tout le monde de la même façon et auront des impacts différents pour beaucoup dont les moyens de subsistance sont instables.

ONU Femmes Sénégal facilite la riposte contre le COVID-19 dans la ville de Yeumbeul, Dakar

vendredi 24 avril 2020

Le Sénégal enregistre plus de 400 cas de COVID-19 et les chiffres continuent de grimper. Plus que jamais, les efforts de sensibilisation et de prévention sont cruciaux pour stopper la propagation de la pandémie. Dans cette optique, ONU Femmes Sénégal a appuyé le district sanitaire de la ville de Yeumbeul, située à une vingtaine de kilomètres de Dakar, dans le cadre du Projet d’appui à la réduction de la mortalité maternelle et infantile, Muskoka.

L’impact du COVID-19 sur les femmes : Lucie Gbakoyoro, femme entrepreneure ivoirienne

vendredi 24 avril 2020

Lucie Gbakayoro, 61 ans, travaille dans le secteur agroalimentaire en Côte d’Ivoire. Elle dirige une petite entreprise de transformation du manioc et est également présidente de la société coopérative Amougnan de la région du Guémon (ouest ivoirien) qui regroupe une centaine de membres, majoritairement des femmes. Elle raconte à ONU Femmes les impacts du COVID-19 sur son entreprise.

Mettre les Femmes Centrafricaines à l’avant de la Lutte contre la pandémie du COVID-19

vendredi 10 avril 2020

Le 14 mars, la République Centrafricaine a annoncé son 1er cas de COVID-19 et au 08 Avril, on comptait 11 cas de contamination à COVID-19 dont 45% de femmes et 55% d’hommes. L’épidémie du coronavirus en Centrafrique, comme ailleurs dans le monde vient mettre à mal des systèmes sociaux, de santé, économiques et politiques déjà fragilisés.

A Kinshasa, 800 femmes reçoivent des kits de résilience pour faire face au Covid-19

jeudi 9 avril 2020

Afin de lutter contre le Coronavirus, le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a réagi sans attendre et mis en place plusieurs mesures dès le 19 mars 2020, comme la fermeture des lieux publics, l’interdiction des rassemblements de plus de 20 personnes et a appelé la population à diminuer ses déplacements. Kinshasa, la capitale, aussi épicentre de l’épidémie en RDC a été isolée des autres provinces. La majorité des Congolaises et leurs familles vivent grâce à l’économie informelle, sans couverture sociale. Depuis le début de la crise sanitaire, de nombreuses femmes ont vu leurs revenus fortement diminuer ou se sont retrouvées au chômage, alors que le prix des denrées alimentaires et de première nécessité continue d’augmenter fortement.

1 - 11 de 11 résultats