Riposte COVID-19 : ONU Femmes place les femmes agricultrices du Sénégal au cœur de la solution

Date : mardi 7 avril 2020

Femmes de REFAN, principales bénéficiaires de PAF/Agrifed et partenaires de la riposte COVID-19. Photo: Yulia Panevina/BNP Paribas
Femmes de REFAN, principales bénéficiaires de PAF/Agrifed et partenaires de la riposte COVID-19. Photo: Yulia Panevina/BNP Paribas

Dans le cadre du programme de renforcement de la résilience des ménages vulnérables lancé par le Gouvernement du Sénégal en réponse à la pandémie COVID-19, le Programme Sénégal d’ONU Femmes appuie le Ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants (MFFGPE) pour la mise en œuvre du programme intitulé « Panier de la ménagère : les femmes font partie de la solution ».

La cérémonie de signature de la convention s’est tenue ce mardi 7 avril dans les locaux du MFFGPE en présence de la Directrice régionale d’ONU Femmes WCARO, du Ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants, et du Directeur Général de la BICIS par ailleurs représentant de BNP Paribas.

La Directrice Régionale de ONU Femmes Oulimata Sarr, Mme Ndeye Saly Diop Dieng Ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants et Mr Bernard Levie, Directeur Général de la BICIS lors de la cérémonie. Photo: ONU Femmes/Khadidiatou Ndiaye
La Directrice Régionale de ONU Femmes Oulimata Sarr, Mme Ndeye Saly Diop Dieng Ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants et Mr Bernard Levie, Directeur Général de la BICIS. Photo: UN Women/Khadidiatou Ndiaye

Cette convention qui officialise une contribution de 100 270 000 Francs CFA s’inscrit dans le cadre du projet PAF/AgriFed initié par ONU FEMMES et BNP Paribas en appui aux femmes dans l’agriculture et le développement durable. Ainsi, en droite ligne avec les objectifs du PAF/AgriFed, ce programme permettra de fournir des kits alimentaires à 10 000 ménages vulnérables, en s’approvisionnant en riz et en céréales locales auprès des femmes agricultrices du Sénégal, qui ont produit un tiers du riz local en 2019.

« Les femmes agricultrices que nous appuyons ont une capacité de production qui leur permet de participer activement à la riposte au COVID-19 du Sénégal. Elles se positionnent comme des fournisseurs de riz et de céréales locales pour l’assistance alimentaire aux ménages. » a indiqué Oulimata Sarr, Directrice régionale d’ONU Femmes Afrique de l’Ouest et du Centre. « En cette période de crise, nous sommes heureux de promouvoir le consommer local et d’impulser l’entrepreneuriat rural »

« La BICIS s’associe résolument à ce programme, mené par les femmes pour une agriculture résiliente face aux changements climatiques, avec le soutien de BNP Paribas et l'encadrement d'ONU Femmes, conformément à ses valeurs d’engagement », a souligné le Directeur Général de la BICIS, Bernard Levie. 

Ndeye Saly Diop Dieng, Ministre de la Femme, a encouragé les acteurs qui seront impliqués dans la mise en œuvre à privilégier la concertation et la synergie dans les interventions en vue de toucher plus efficacement les bénéficiaires.

Femmes de REFAN, principales bénéficiaires de PAF/Agrifed et partenaires de la riposte COVID-19. Photo: Yulia Panevina/BNP Paribas
Femmes de REFAN, principales bénéficiaires de PAF/Agrifed et partenaires de la riposte COVID-19. Photo: Yulia Panevina/BNP Paribas

Rappelons que les femmes sont plus durement touchées par les impacts économiques du COVID-19. Elles travaillent majoritairement dans le secteur informel pour obtenir les ressources nécessaires à leur survie au quotidien. Le confinement partiel ou total peut les empêcher de gagner leur vie et de subvenir aux besoins fondamentaux de leurs familles. Il est donc essentiel de cibler les femmes de manière spécifique dans les différentes initiatives de riposte. En ce sens, ONU Femmes compte travailler avec d’autres partenaires, notamment les agences des Nations unies, pour renforcer la résilience économique des femmes face à cette crise.