Somalie

Les femmes somaliennes subissent un poids inégal des difficultés causées par la pauvreté, les conflits et la culture clanique qui promeut une hiérarchie et une autorité masculines strictes. Cette situation est encore exacerbée par les limitations religieuses et culturelles du rôle et du statut des femmes dans la société somalienne. En conséquence, l’inégalité profondément enracinée entre les sexes prévaut. Les femmes somaliennes sont soit exclues de la prise de décision formelle et de la propriété des actifs, soit opèrent par le biais d’un filtre patriarcal. 

La Somalie a des taux extrêmement élevés de mortalité maternelle, de viol, de cas de mutilations génitales féminines, de violence à l’égard des femmes et de mariage des enfants. L’accès des femmes à la justice est restreint à la fois dans les systèmes judiciaires formels, claniques et fondés sur la charia. Les femmes sont confrontées à un accès limité aux ressources et aux actifs économiques. Cette situation est aggravée par la faible participation des femmes à la politique et aux sphères décisionnelles. 

Les femmes somaliennes sont confrontées à des défis qui compromettent leur potentiel de participation politique et de leadership. La représentation politique des femmes reste faible. Par exemple, au Somaliland, il n’y a qu’une seule femme ministre sur 28 et seulement deux députés sur 86. Il y a également une absence notable de femmes aux niveaux supérieurs du gouvernement, tels que les directeurs généraux et les chefs de département. 

En ce qui concerne l’autonomisation économique des femmes, les Somaliennes occupent généralement une position de faiblesse sur le marché du travail et représentent une grande proportion des personnes occupant des emplois vulnérables. Sur le plan économique, les femmes ont réalisé des progrès, se développant dans les secteurs de l’emploi et des moyens de subsistance traditionnellement détenus par les hommes, en particulier à mesure que de plus en plus de femmes assument la responsabilité de la génération de revenus du ménage. 

La violence à l’égard des femmes et des filles reste élevée en Somalie, les femmes déplacées et les filles étant ciblées. La Somalie a également une histoire d’attaques violentes contre les femmes dirigeantes, les femmes qui dénoncent la violence sexiste et les hommes et les femmes qui les défendent. 

Nos programmes 

Les femmes dirigent et participent à la prise de décision à tous les niveaux 

Nous accordons la priorité à l’augmentation des possibilités de leadership des femmes en suivant la représentation et la participation des femmes dans les partis politiques et la prise de décisions politiques. ONU Femmes Somalie renforce la capacité des femmes somaliennes et d’autres défenseurs du genre à influencer les pourparlers de paix, les processus de planification du relèvement et de la consolidation de la paix et les processus électoraux de 2016. Nous nous associerons au Centre africain pour le leadership transformateur (ACTIL) pour renforcer les capacités des candidates et aspirantes somaliennes à la politique et doter les femmes d’outils et de compétences nécessaires pour assurer leur participation politique. ONU Femmes Somalie assurera également le développement des capacités des activistes de l’égalité des sexes et des organisations de la société civile. 

Les femmes, en particulier les plus pauvres et les plus exclues, sont économiquement autonomes et bénéficient du développement 

Notre programme d’autonomisation économique cible les femmes urbaines et rurales pauvres qui ont un potentiel entrepreneurial mais qui n’ont pas d’atouts, de compétences ou d’accès aux services financiers. Nous établirons des liens formels entre les femmes et les jeunes entrepreneurs avec des partenaires stratégiques et des fournisseurs du secteur privé afin d’améliorer l’accès aux services financiers. Le programme mobilisera des produits financiers, du capital social et des actifs physiques pour les femmes et les jeunes. 

Les femmes et les filles vivent une vie sans violence 

Ce programme renforce la prévention et élargira les services aux survivantes de la violence en améliorant l’accès aux services d’intervention et aux stratégies de prévention pour mettre fin à la violence faites aux femmes et aux filles (VAWG). ONU Femmes Somalie soutiendra l’engagement des hommes et des garçons dans la lutte contre la violence faites aux femmes et aux filles et plaidera pour une mobilisation sociale continue en faveur de la tolérance zéro de la violence à l’égard des femmes et des filles. 

La gouvernance et la planification nationale reflètent pleinement la responsabilité à l’égard des engagements et des priorités en matière d’égalité des sexes 

ONU Femmes Somalie travaillera avec le gouvernement national, un certain nombre de ministères sectoriels en plus des ministères des finances et de la planification, de la législature et des organisations de la société civile pour soutenir les processus de planification et de budgétisation sensibles au genre. 

Contribution d’ONU Femmes à une coordination plus efficace et efficiente du système des Nations Unies et à des partenariats stratégiques sur l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes 

ONU Femmes Somalie assurera le partage d’informations, la coordination et les synergies avec d’autres initiatives similaires par l’intermédiaire de l’équipe de pays des Nations Unies. Veiller à ce que l’équipe de pays des Nations Unies et le système du Coordonnateur résident aient la capacité de faire progresser l’égalité des sexes est l’une des plus hautes priorités d’ONU Femmes Somalie. 

news
Actualités