ONU Femmes Sénégal facilite la riposte contre le COVID-19 dans la ville de Yeumbeul, Dakar

Date : vendredi 24 avril 2020

Les infirmières du district sanitaire de Yeumbeul sont en première ligne de la lutte contre le COVID-19. Photo credit: District sanitaire de Yeumbeul
Les infirmières du district sanitaire de Yeumbeul sont en première ligne de la lutte contre le COVID-19. Photo credit: District sanitaire de Yeumbeul

Le Sénégal a enregistré plus de 500 cas de COVID-19 et les chiffres continuent de grimper. Plus que jamais, les efforts de sensibilisation et de prévention sont cruciaux pour stopper la propagation de la pandémie. Dans cette optique, ONU Femmes Sénégal a appuyé le district sanitaire de la ville de Yeumbeul, située à une vingtaine de kilomètres de Dakar, dans le cadre du Projet d’appui à la réduction de la mortalité maternelle et infantile, Muskoka.

A ce jour, le ministère de la Santé et de l’Action Sociale a recensé 16 cas dans la ville de Yeumbeul. L’appui d’ONU Femmes vient faciliter la protection du personnel soignant du district sanitaire, composé en majorité de femmes, ainsi que la sensibilisation des populations. 18 structures de santé ont été dotées de matériels sanitaires et d’hygiène tels que des blouses, des dispositifs de lavage des mains, des masques et des distributeurs de gel hydroalcoolique. Les fonds ont également permis de sensibiliser plus de 300 000 personnes dont 165 340 femmes à travers des spots audiovisuels diffusés sur les médias locaux, mettant en exergue les mesures barrières pour prévenir et limiter la propagation du coronavirus.

Le Médecin chef du district sanitaire de Yeumbeul, Dr Pape Samba Dieye, à l’origine de cette initiative, a salué l’appui précieux d’ONU Femmes et inciter les citoyens à se protéger. « Nous devons respecter les mesures barrières telles que le lavage des mains, le fait de tousser au creux du coude et le port du masque. Chacun a la responsabilité de protéger son prochain », indique-t-il.

Remise des équipements sanitaires au personnel soignant de Yeumbeul. Crédit photo: District sanitaire de Yeumbeul
Remise des équipements sanitaires au personnel soignant de Yeumbeul. Crédit photo: District sanitaire de Yeumbeul

En plus de se réjouir de l’utilité des équipements distribués, Daouda Ndiaye, maire de Yeumbeul Nord, a salué l’engagement des jeunes de la communauté qui ont mis en place des brigades de quartier obligeant les habitants et les visiteurs à se laver les mains à l’entrée et à la sortie des quartiers. « Nous n’avons pas les moyens de créer des hôpitaux en 2 jours. Le meilleur moyen que nous avons est la prévention. Il vaut mieux prévenir que guérir, donc j’invite toute la population de Yeumbeul à se prémunir contre cette maladie », dit-il.

Kiné Kandji, présidente des Bajennu Gox (femmes leaders communautaires s’activant dans la santé génésique) de Yeumbeul a indiqué que les femmes enceintes fréquentent de moins en moins les services de santé car elles ont peur de contracter le coronavirus. « Comme nous travaillons avec les femmes enceintes, nous avons constaté que beaucoup d’entre elles ne veulent plus aller à l’hôpital », confie-t-elle. « Nous les exhortons à ne pas avoir peur de fréquenter les hôpitaux, à continuer d’y aller pour faire les examens nécessaires comme elles le faisaient avant la crise car cela est essentiel ».

« Nous encourageons les femmes et les jeunes filles à utiliser les services sûrs dans ce contexte de crise qui ne favorise pas la continuité des services. Ces équipements fournis par le district sanitaire, avec l’appui d’ONU Femmes, pourront aider le centre de santé et les postes de santé à renforcer la prévention et augmenter la confiance des clientes. », explique Marie Sabara, Chargée du programme d’élimination des violences faites aux femmes à ONU Femmes Sénégal.