Journée internationale des femmes rurales

AgriFED: ONU Femmes et le Groupe BNP Paribas promeuvent l'autonomisation économique des femmes grâce à une agriculture résiliente au changement climatique

Date : mardi 10 novembre 2020

Oulimata Sarr, Directrice Régionale de ONU Femmes Afrique de l'Ouest et du Centre, et les femmes du REFAN lors de la visite sur le terrain. Photo: UN Women/ Yulia Panevina

Depuis le 8 mars 2019, le Programme Sénégal de ONU Femmes bénéficie d’un appui technique et financier de BNP Paribas pour la mise en œuvre du Projet d’« Appui aux Femmes dans l’Agriculture et le Développement Durable -PAF/AgriFeD ». L’objectif est l’autonomisation économique à travers une agriculture résiliente au changement climatique dans le Nord du Sénégal, situé au Sahel, l’une des parties du monde les plus touchées par le réchauffement climatique.

Le riz que ces femmes agricultrices cultivent constitue une denrée extrêmement importante pour le Sénégal et s'inscrit dans la politique gouvernementale d'autosuffisance alimentaire en riz. 

 

Au Sénégal, les femmes représentent un peu plus de 50% de la population totale du pays et 70% de la main d’œuvre en zone rurale. Or, des disparités entre hommes et femmes persistent en matière d’accès aux facteurs de production (foncier, intrants, formation…) ce qui tend à limiter fortement le développement du secteur. Dans une étude récente, la FAO estime que si les femmes avaient le même accès que les hommes aux ressources productives, elles pourraient augmenter de 20 à 30% les rendements agricoles actuels.

Le programme AgriFED de ONU Femmes vise à l’horizon 2021 à autonomiser 30 000 agricultrices sénégalaises éloignées du système bancaire, en favorisant leur accès à :

  • La propriété et le contrôle des terres agricoles ;
  • Aux technologies et formations pour accroître leur productivité tout en améliorant leurs pratiques environnementales ;
  • Aux financements en formant les entrepreneures aux demandes de crédits ;
  • Aux marchés à valeur ajoutée en formant les entrepreneures à de meilleures pratiques commerciales (packaging, labellisation…).

Le programme fait aujourd’hui l’objet d’une innovation importante en matière d’inclusion financière. ONU Femmes apporte son appui technique aux 30 000 membres du Réseau des Femmes Agricultrices du Nord (REFAN) dirigé par Mme Korka DIAW, en vue de favoriser leur éligibilité à un crédit spécialement adapté à leurs besoins et proposé par BNP Paribas/BICIS.

Du 12 au 17 Octobre 2020, ONU Femmes a entrepris une mission de suivi de la phase pilote de mise en place du crédit en partenariat avec BNP Paribas / BICIS, Baobab, la DER, les ministères sectoriels (Genre et Agriculture) et les REFAN dans les zones d’intervention du projet. L’objectif de la mission était de tirer des leçons de la première phase de l’opération de crédit auprès des bénéficiaires et de planifier une deuxième tranche du crédit (pour soutenir la commercialisation) avec les bénéficiaires et les différentes agences du réseau Baobab Crédit, qui en assure la distribution sur le terrain.

M. Papa Amadou Sarr, directeur général à l'entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes, et Korka Diaw, Présidente de REFAN

M. Papa Amadou Sarr, Directeur Général à l'entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes, et Korka Diaw, Présidente de REFAN. Photo: UN Women/ Yulia Panevina

« A terme, leur capacité à nouer des relations structurées avec des partenaires financiers et commerciaux de qualité, va permettre aux agricultrices du REFAN de franchir encore de nouvelles étapes en matière d’autonomie et de développement de leur activité. Nous sommes fiers de participer aux côtés d’ONU Femme à ce projet décisif en matière d’autosuffisance alimentaire et de progrès social », a déclaré Antoine Sire, Directeur de l'Engagement d'Entreprise de BNP Paribas.

Depuis un an et demi, les bénéficiaires peuvent apprécier le changement que le programme a apporté dans les activités rizicoles. Grâce aux formations sur les techniques culturales et à l'appui financier de BNP Paribas, les femmes membres du REFAN ont pu acheter des intrants nécessaires et semer au bon moment ce qui a permis de multiplier les rendements par trois. 

 

Mme Oulimata Sarr, Directrice Régionale de ONU Femmes Afrique de l'Ouest et du Centre, M. Papa Amadou Sarr, Directeur Général à l'Entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes, et M. Mouhamadou Ndiaye, Responsable des études et des relations extérieures, BICIS avec des drones pour les femmes de REFAN. Photo: UN Women/ Yulia Panevina

"Aujourd'hui, avec l'arrivée de drones, les femmes agricultrices vont enfin pouvoir surveiller leurs parcelles sans avoir à parcourir des hectares à pied. Demain, leur réussite pourra inspirer d’autres initiatives et changer la donne dans d’autres régions du monde », a déclaré Oulimata Sarr, la Directrice Régionale d'ONU Femmes Afrique Centrale et de l'Ouest.

 

Plus d’informations :
  • Yulia Panevina, Digital Communications Specialist, UN Women WCARO