Journalistes, musiciens et médecins engagés pour une communication visant le changement de comportement en faveur de la masculinité positive, soutenant l’égalité de genre au Burundi

Date: Thursday, October 8, 2020

Journalistes, musiciens et médecins engagés pour une communication visant le changement de comportement en faveur de la masculinité positive, soutenant l’égalité de genre au Burundi
Agatonique Barakukuza, Consultant ONU Femmes lors de sa présentation sur le cadre normatif de l’autonomisation des femmes au Burundi. Photo: Odette Kziwera

Avec l’appui d’ONU Femmes Burundi, l’Association Burundaise des Radio Diffuseurs, en consortium avec l’Association des Femmes Médecins du Burundi et l’Amicale des Musiciens du Burundi, a réuni journalistes, musiciens et médecins pour une session de formation organisée en vue de les habiliter à élaborer et valider des messages sur la communication pour le changement de comportement en faveur de la masculinité positive, soutenant l’égalité de genre.

L’initiative s’inscrit dans le cadre de l’exécution d’un projet de communication articulée sur la promotion des valeurs culturelles positives masculines qui contribuent à améliorer le leadership féminin, la protection des femmes contre les violences faites aux femmes et aux filles, leur autonomisation économique et la cohésion sociale. Ce projet, financé par ONU Femmes, vise aussi à alléger l’impact du covid-19 sur les droits des femmes.

Afin d’atteindre ces objectifs, les membres du consortium apporteront chacun son expertise dans la mise en œuvre de ce projet : l’Association Burundaise des Radio Diffuseurs (ABR), qui assure le lead, mettra à profit ses compétences en matière de coordination des radiodiffuseurs afin de faire passer des messages à travers les radios, qui sont des outils de grande écoute au Burundi. L’Amicale des musiciens du Burundi (AMB) utilisera, quant à elle, l’influence des artistes musiciens les plus populaires et écoutés pour transmettre des messages ; tandis que l’Association des Femmes Médecins du Burundi (AFMB) s’assurera de faire les consultations médicales aux populations sinistrés des inondations et sensibilisera celles-ci sur la lutte contre le Covid-19. Celle-ci aura l’opportunité de maitriser comment promouvoir les aspects culturels positifs caractéristiques de la masculinité positive au niveau des interventions planifiées dans le cadre du projet et dans leurs activités quotidiennes. Grâce à cette synergie d’actions, ONU Femmes espère atteindre le maximum de personnes, à travers des moyens simples et privilégiés de communication, et à changer leur comportement vis-à-vis des inégalités liées aux stéréotypes caractéristiques des hommes et les femmes.

A l’ouverture de l’activité, la Représentante d’ONU Femmes au Burundi, Mme Jennet Kem, a attiré l’attention sur le pouvoir qu’ont les hommes pour faire changer la vie des femmes et des filles. ‘’Ils détiennent le pouvoir de décider de mettre fin aux violences faites aux femmes et aux filles, de mettre fin à la discrimination dans l'accès aux ressources familiales et bien d'autres choses encore’’ a-t-elle martelé, avant d’appeler les participants à être des agents de changement en faveur de l’égalité des droits et l’autonomisation des femmes et des filles. Même son de cloche du côté de l’Assistant du Ministre en charge de la communication, des Technologies de l’Information et des Médias, Monsieur Thierry Kitamoya. Celui-ci a insisté sur l’importance de multiplier des programmes médiatiques qui font la promotion de la masculinité positive. Il a surtout réitéré le soutien de l’Etat burundais dans ce genre d’initiatives qui, selon lui, vient contribuer à la mise en œuvre du Plan national de Développement.

Durant 5 jours, les présentations et les échanges, animés par deux consultantes nationale et internationale, seront notamment, articulées sur l’état des lieux de l’autonomisation des femmes au niveau national, régional et global ; la socialisation et construction de la masculinité ; la masculinité et la féminité dans les médias ; la masculinité positive et l’autonomisation des femmes ; la promotion d’une masculinité positive favorable a l’autonomisation des femmes et des filles dans les médias, y compris les médias en ligne et les réseaux sociaux, etc.